Le Sacre du Tympan


Sous l’incontrôle du bassiste Fred Pallem, voici enfin un bigband dépoussiéré qui offre aux auditeurs un cocktail explosif qui mélange habilement compositions et improvisations : une écriture fluide qui se nourrit d’impros débridées.

Vainqueur du prestigieux concours de jazz de La Défense en 2000, le récent Sacre surprend par la maturité de cette jeune génération dingue et audacieuse de jazzmen français qui le constitue. Malicieuse et inventive, et à la joie communicative, leur musique va chercher ses inspirations aussi bien chez un Mingus, un Ellington (pour ne parler que du jazz) que dans les musiques de films (Nino Rota, Tex Avery), dans le rock, la pop, la chanson (The Shadows, Brassens) que dans la musique contemporaine (Charles Ives).

Un mélange terriblement festif qui donne la surprise et donne envie de faire « la fête aux oreilles »! (Harmonia Mundi/ Le chant du monde).

Enregistré du 17 au 21 septembre 2001 au centre Paul Baillart de Massy avec l’unité mobile Sextan.
Mixé du 13 au 19 novembre 2001 par Vincent Mahey.